FORMATION & SCIENCE

 

Science androcentrique

La science féministe prend ses origines dans la critique d’une conception androcentriste de la science. Durant des siècles, la science a été élaborée et façonnée presque exclusivement par les hommes. Outre ce qui paraît évident, notamment le fait que la majorité des postes de professeur soient occupés par des hommes, ce sont également les approches, les sujets abordés ainsi que les perspectives adoptées qui sont définies selon un point de vue androcentrique. C’est le cas notamment du primat de l’objectivité et de l’absence de jugement de valeur, lequel revendique une manière androcentriste de faire de la science. La prétention de faire de la recherche de manière objective et impartiale n’est en pratique tout simplement pas possible. Toute recherche s’inscrit dans un contexte social spécifique et se trouve marquée par les intérêts et les préjugés des chercheurs. Ne pas rendre transparent cet état de fait est dangereux. Ainsi, les résultats de la recherche sont souvent marqués par la reproduction de conceptions sexistes, racistes et par d’autres modes de pensée discriminants. Il est donc indispensable que la science se développe dans un sens réflexif et n’ait pas peur de mettre à nu ses propres stéréotypes et préjugés.

Nous critiquons en outre la tendance pseudo-scientifique qui tend à expliquer des comportements spécifiques à un genre par le biologisme et l’évolution: elle ne prend pas en compte la socialisation et les autres courants de recherche qui traitent de ces phénomènes. Elle n’est donc pas probante.

 

Dossier Wikipedia

La façon dont l’histoire est écrite et diffusée influence les actuelles valeurs et représentations des rôles. Il est donc tout sauf égal de savoir qui écrit et qui n’écrit pas notre histoire, et ce également sur Wikipedia. Bien entendu, la diffusion des connaissances par voie numérique ne se fait pas que sur cette plateforme. Cette gigantesque encyclopédie en ligne constitue pourtant l’une des sources d’information du net les plus souvent citées et donc des plus importantes. L’auteur type de Wikipedia est un homme, blanc, au milieu de la trentaine, qui a fait des études et a souvent des connaissances en informatique. Consécutivement, seul 12% des biographies proposées sur Wikipedia sont celles de femmes. Ce constat a conduit FemWiss à prendre part au transfert de connaissances via internet et à les imprégner largement du point de vue féministe. Depuis 2014, nous organisons régulièrement des workshops, en collaboration avec Wikimedia, dans lesquels les femmes* peuvent apprendre comment éditer et modifier des articles sur Wikipedia. Cette initiation a pour but de motiver davantage d’auteurs*e*s* à prendre activement part à l’écriture digitale de notre histoire.